lundi 20 août 2012

20 juillet 2012 chez EALC

Désolé pour le retard de publication, je n'ai malheureusement pas pu faire autrement !
Je vous avais dit que j'étais allé pour la dernière fois chez EALC, eh bien non, je me suis trompé puisque j'y suis retourné en coup de vent une dernière fois, mais ce que j'y ai vu m'a bien plu !

Voyez plutôt :

Déjà en entrant dans le hangar sud, bam ! Une surprise un petit (pas tant que ça en fait) conteneur technique CT 52 de mirage IV (pas mal sachant qu'il n'y en a eu que 8 de fabriqués par la société Hurel Dubois, les différents capteurs étant fabriqués par l'ONERA). Sur les 8 construits, nous en possédons un, le MAE aussi (monté sur le CI), le CH exposé a St Dizier en a aussi un, donc 3 sur 8 de sauvegardés, pas si mal !

Toutes les optiques sont bien sûr absentes






Juste à côté on trouve une autre rareté (quand même un peu moins puisque je jaguar l'a aussi emporté), un système de contre mesure externe BOZ (Brouilleur Offensif de Zone) 103 d'origine suédoise, il donne ainsi au mirage IV la capacité de tirer des leurres électromagnétiques et infrarouges.





Une immersion dans la collection air fan (lecture de tous les numéros parlant du mirage IV depuis la création du magazine) m'a donné la confirmation d'une information que je présentais, le mirage IV P 28 n'a jamais été en service dans un escadron opérationnel (ou alors vraiment au tout début du mirage IV P), on en trouve plus de trace dans les différents listing (datant de 1990) donc soit il a continué à faire des expérimentation à la fin des années 80 soit il a été stocké puis abandonné à Chateaudun où nous l'avons récupérés.

On continue avec une petite présentation du CT-52, initialement, 12 avions avaient été conçus pour l'emporter (les 12 derniers mirage IV A produits 51 à 62). Il a été testé entre 1969 et 1971 et pouvait opérer aussi bien en haute altitude qu'en basse altitude suivant les capteurs qui avaient été montés sur le chassis.

  •  Le tiers avant du conteneur contient les 4 caméras destinées à la basse altitude
  • Le tiers centrale, 4 caméras destinées à la haute altitude
  • le tiers arrière contient le système de conditionnement d'air de l'ensemble 
Après le retrait de service du IV A (en ce qui concerne la dissuasion nucléaire) quelques appareils rendus disponible par la dissolution du 2/94 marne sont rendus capables de l'emport de la nacelle CT-52 (le AH C/N 9, actuellement au musée de l'air et de l'espace que je suis allé voir il y a quelques semaines, il y aura bien sûr un article !) et le BR C/N 45 qui a été longtemps exposé à la cité des sciences de La vilette (jusqu'en avril 2009) et qui au dernière nouvelles (il y a quelque mois) est démonté dans un hangar à chateaudun .
    A l'issu de la transformation des mirage IV A en mirage IV P, tous les appareils restants (soit 19: AJ, AL, AV, AX, AY, BD, BI, BU, BV, BX, BY, BZ, CA, CB, CC,CD, CF, CH, CI) reçoivent la capacité d'emport du CT-52.

    Le mirage IV pourra donc être présenté avec son équipement presque complet. Il ne manque plus qu'un pod barracuda en symétrie du Boz 103 et les bidons de 2500 litres pour être complet.


    Passons maintentant à la suite, lorsque je suis passé, j'ai pu constater que les travaux de mise en conformité avançaient bien puisque la totalité du faux plafond du hangar nord a été enlevée, c'est également une occasion de réorganiser la collection et de faire du tri:

    Le faux plafond est maintenant enlevé, le hangar parait plus lumineux !



    Comme je vous l'avais dit, les travaux sur la collection sont pour l'instant stoppé, le ms 733 n'a donc pas évolué.


    Un peu de bric à brac

    L'Etendard IV M toujours là mais pour combien de temps?




    Les élévateurs loués pour l'occasion ont même pu servir à faire du nettoyage sur le toit du nord 262.



    Une nouvelle jeunesse pour l'avion !


    Enfin,c'était une occasion pour tirer le portrait à la lumière du jour de nos appareils en état de vol (ou presque) qui étaient de sortie afin de libérer de la place dans le hangar nord.


    Le nord 1100
    Le broussard


    Le criquet va sans doute partir aussi !






    Aucun commentaire:

    Publier un commentaire