vendredi 30 mars 2012

EALC Corbas le 24/03/2012

Bonjour, tout d'abord merci à tous les visiteurs de ce blog de me lire, puisque la 10 000ème page vue viens  d'être atteinte samedi dernier ! On continue cette fois-ci avec une visite faite le week end dernier à Corbas, la collection à de nouveau été réorganisée: ça devient une habitude ! (=

L'alouette II aux dernières lueurs du jour











Le Nord 1101 attend toujours la fin de sa restauration.






Le mirage IV n'a pas changé de position mais ça devrait être bientôt le cas, l'objectif est de le présenter de manière à pouvoir observer son profil en entrant dans le hangar, ce qui le mettrait mieux en valeur, malheureusement un des piliers du hangar est sur sa trajectoire, il va donc falloir démonter le nez de l'appareil pour le mettre en position.

Le chantier avance bien, seuls quelques indices laissent à penser que l'appareil n'est pas complet; La'absence de réacteurs, le phare de ravitaillement et le phare de roulage (500W pour ce dernier tout de même).




L'alizé a échangé sa place avec le jaguar A 141 et le mirage III R est maintenant voisin du mirage IV à la place du mirage F-1 EQ (c'est fou ce qu'il fait petit à côté!). Le fouga magister est lui aussi voisin du mirage IV et curieusement le fouga avec ses 12.15m d'envergure prend presque autant de place (le mirage IV ne fait "que" 11.84 m d'envergure).



Parlons de ce dernier qui continue à avancer :

Toujours sur la peinture, les derniers masquages ont été retirés et le dessous de l'appareil a été peint ! On finit par rechercher ce qu'il reste à faire. Du coup je suis allé voir l'endroit où les pièces en attente de remontage sont stockées et il ne reste effectivement plus grand chose: voyez vous même !





Les trains d'atterrissage ont reçu une couche de peinture alu après leur restauration et les portes de train d'atterrissage ont reçu leur camouflage et la peinture anti-collision. Initialement j'ai cru à une erreur de peinture en voyant le bas de la tige de train peint en orange mais non, en regardant les photo des appareils en service on retrouve effectivement cette peinture: Bravo encore une fois à l'équipe qui le restaure pour sa recherche d'exactitude dans les moindres détails, j'apprécie beaucoup.

Le train d'atterrissage est maintenant superbe !




Le radôme à lui aussi été repeint (bien sûr il ne l'était pas en réalité, car il devait laisser passer les ondes radars) mais refaire la pièce en composite amenait des complication alors qu'il était finalement bien plus simple de repeindre l'ancien qui ne doit de toute façon plus servir.


Le  radôme devrait réintégrer sa place prochainement.



Dans l'autre hangar, quelques pièces du MS 733 Alcyon (si si, on en a un !) on été sorties (les ailes entre autre) peut être un signe de reprise de la restauration.

Le jaguar E a un échafaudage autour de sa dérive pour repeindre le sommet de dérive dont la peinture à un peu souffert.

Pour l'alizé, la corrosion à l'arrière a été traitée, le ponçage du dessous des ailes qui n'est pas totalement terminé à avancé un peu. La crosse d'appontage a été sortie dévoilant un vérin hydraulique un peu corrodé, mais ça à l'air d'être uniquement en surface.






Toujours pas de date fixée pour le rappariement des différents avions mais on a les devis du transporteur et de toute façon il va falloir le faire avant la fermeture de la base de Bretigny donc d'ici à juillet.

Le Mirage III R avance toujours


Avec le beau temps, l'activité du terrain se fait plus soutenue, les vélivoles et les parachutistes sévissent à nouveau dehors !

Le Pilatus Pc-6 F-GKDM, de l'école de parachutisme de Lyon Corbas



Voilà pour aujourd'hui, à la semaine prochaine et bon week end.

La suite par là.

-->

2 commentaires:

  1. la peinture de la trappe de train du IV , ainsi que sa partie basse permet , en cas de verrouillage incertain du train , de s'assurer a l'aide de ces repéres de l'avancée du train d'ou l'assurance de son verrouillage (lors d'un controle visuel en vol) si présence de bidons , ceux ci étaient également marqués a l'aide de cette peinture

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Wagner,
    Merci pour ton commentaire, c'est toujours un plaisir d'apprendre les petits détails comme ceux ci qui permettent à la fois d'enrichir ses connaissances et de répondre avec plus de précision aux questions des visiteurs.

    cordialement

    Baptiste

    RépondreSupprimer