mardi 30 avril 2013

EALC les 06/04 & 13/04 2013

Bonjour, bonnes vacances à tout ceux qui y sont en ce moment et bon courage à tous les autres.

Aujourd'hui quelques news en retard sur la collection d'EALC.

Tout d'abord on commence par le petit nouveau (si j'ose dire car il a quand même 30 ans de plus que moi), je veux parler du Mirage III R 02, il a été rentré dans le hangar nord, le remontage et la restauration vont pouvoir commencer, il y a du boulot. Comme je vous l'ai déjà dit, il va garder les couleurs du CEV qu'il a de toute façon toujours porté (avec surement quelques variantes au niveau des bandes Day glow (marquage haute visibilité orange)).

Enfin à l'abri !




Un petit coup d’œil dans le cockpit montre qu'il est dans un état moyen, (pas mal d'instrument manquants, mais la base de la planche de bord reste toujours présente.



EALC Lyon Corbas
Le cockpit parait encore une fois vide, un peu de travail va être nécessaire!

EALC Lyon Corbas
Il est pour l'instant à côté du mystère IV A.



Le Fouga magister avance aussi régulièrement, les trappes de train d'atterrissage ont été remontées, là aussi, on s'occupe très sérieusement des recherches historiques concernant les marquages du fouga ( c'est fou le nombre de variantes qu'on peut trouver avec parfois de tout petit détails qui changent, mais c'est normal étant donné que 500 exemplaires de l'appareil ont été en service dans l'armée de l'air.
EALC Lyon Corbas, espace clément Ader

EALC Lyon Corbas
Quelques semaines auparavant



EALC Lyon Corbas
Le Fouga avec sa trappe de train avant.


EALC Lyon Corbas
Le train principal aussi est rééquipé.




Concernant le mystère IV, une équipe à pris le chantier à bras le corps et il avance régulièrement en dépit de l'inauguration et des visiteurs qui commencent à être nombreux.







Le train  avant à récupéré son phare d’atterrissage:
EALC Lyon Corbas

La verrière a été démontée afin de réviser le mécanisme qui a souffert de l'exposition prolongée en extérieure.

Quelques images supplémentaires du cockpit:



EALC Lyon Corbas





Après sa petite escapade à l'extérieur le jour de l’inauguration, quelques travaux sont toujours effectués dessus. Outre  les sièges éjectables dont le harnachement (bretelles, parachutes...) a été remis en place. 

EALC Lyon Corbas
Les sièges tels que nous les avons récupérés

A noter que le réglage du fauteuil du pilote est manuel et celui du navigateur est électrique.


Dans l'après midi, le travail avance, mais ça n'est pas facile (j'ai pu le constater personnellement et sans documentation, c'est  une
petite prouesse d'avoir remis ça en état (d'ailleurs si vous avez suivi, les sièges ont été présentés aux côtés du mirage IV lors de l'inauguration).

En fin de journée, le siège a maintenant fière allure (et dire que les pilotes pouvaient passer près de 10h de suite sanglés à ces carcasses de métal qui pouvaient leur sauver la vie !)

Le cockpit navigateur a également progressé avec l'arrivé d'un calculateur de navigation. Par contre ce calculateur est celui qui équipait le mirage IV A (il est totalement mécanique) et non le mirage IV P qui disposait d(instrument plus évolués (numériques), par contre le scope du radar ARCANA du mirage IV est bien celui du IV P donc notre mirage sera un hybride.

EALC Lyon Corbas
La partie supérieure du tableau de bord le 06/04/2013, avant son montage.

EALC Lyon Corbas
Le tableau de bord du navigateur, en haut, le calculateur

EALC Lyon Corbas
Schéma explicatif du tableau de bord du navigateur sur Mirage IV A provenant du site (très bien documenté) de l'ANFAS :  En même temps, personne ne sera plus à même de parler du mirage IV que ceux qui l'ont cotoyé au cours de ses 41 ans de service.

Le tableau de bord commence lui aussi à ressembler à quelques chose  avec le calculateur, le scope et le DAO (dispositif optique asservi, qui est une sorte de périscope permettant au navigateur de voir à l'extérieur).








EALC Lyon Corbas



EALC Lyon Corbas



Enfin, le MS 733 a eu quelques travaux réalisés dessus, il a maintenant ses volets et progresse lentement mais surement. A noter que l'un des volet possède l'ancienne couleur du MS 733 c'est à dire jaune (il a pu appartenir au SEFA ou encore à l'armée de l'air, mais il faudrait que je creuse la chose et pour cela, il faudrait que je sois sûr du numéro de série).

EALC Lyon Corbas

EALC Lyon Corbas
Les volets sont en places, manquent encore les ailerons.

EALC Lyon Corbas

Le volet jaune, une des dernière trace de la précédente vie de la machine (si les pièces proviennent toute de la même car il ne me semble pas avoir déjà vu de MS 733 jaune avec des verrières noires).


Je vous parlait des visiteurs qui commencent à être nombreux, on bat régulièrement nos records de fréquentation. Toutefois, nous avons réussi jusqu'à présent à mobiliser assez de bénévoles afin de garantir un bon accueil à tous nos visiteurs et j'espère que cela durera encore longtemps.
Tuyère d'un Rolls-Royce Turboméca Adour MK 102

L'entrée d'air du même réacteur.


La tuyère du mystère IV, à noter que si le réacteur était présent on en pourrait voir à travers car  le Verdon est dôté d'un compresseur centrifuge (abandonné par la suite sur les ATAR à cause de son encombrement trop important).

EALC Lyon Corbas





Avant de finir et pour vous motiver à venir nous voir, voici quelques photos de la tranche tactique du nord 262 E prise avec mon nouveau flash (eh oui, moi aussi je me fais plaisir (= ! )

EALC Lyon Corbas
Le 262 a trouvé une seconde vie où il fait des heureux quasiment tous les jours.


EALC Lyon Corbas



Bonne semaine


Baptiste








-->

Aucun commentaire:

Publier un commentaire