vendredi 29 juin 2012

EALC le 21/06/2012

Bonjour, 

Etant en vacances depuis maintenant un peu plus d'une semaine j'ai pu faire une "session" intensive de restauration de Breguet Alizé, donc les photos vont fuser, entre temps, il y a eu également les 20 ans des ailes anciennes de Corbas dont je ferai un petit compte rendu.





Donc revenons au 21 juin 2012, lendemain de mon dernier examen, après un mois de travail intensif, c'est heureux d'en avoir fini avec l'acoustique et le génie électrique que j'arrive sur le terrain ! Le Breguet Alizé m'attends avec impatience, pendant le mois qui s'est écoulé depuis ma dernière visite, le travail à tout de même avancé, le vérin des volets à été démonté, nettoyé et remonté, les commandes des ailerons aussi, mais n'ayant pas été là, il est difficile de voir tout ce qui a changé (surtout que le travail a actuellement surtout lieu à l'intérieur des soutes armement et radar). Donc ce jeudi, j'entreprend la suite du long travail de nettoyage de l'extérieur de l'appareil que j'ai déjà entamé depuis une petite dizaine d'heures (pas très motivant d'autant plus que les premières parties nettoyées commencent déjà à se recouvrir de poussière). Donc nettoyage de la moitié de l'appareil (tout le côté droit du fuselage ainsi que le stabilisateur arrière droit et une partie de la dérive). Après avoir bien frotté toute la journée, ça commence à ressembler à quelque chose ! Mais il reste encore tout le fuselage arrière gauche et un gros morceau: les ailes !

Après le nettoyage, c'est déjà beaucoup mieux !


En passant sur l'aile droite une vue de l'intérieur de la tuyère avec la turbine du  Rolls Royce Dart 21
Avant le nettoyage
Et après, ce n'est pas parfait mais c'est mieux


Le numéro 47 a été repéré, mais pas sûr du tout que l'appareil conserve sa livré gris deux tons !



Voilà pour l'alizé, mais comme je l'ai dit ce n'est que le début ! Allons faire comme d'habitude le tour du musée:
Une fois n'est pas coutume, on commence avec le CM-170 Fouga magister qui a bien avancé ! Extérieurement, rien ne se remarque, tout parait habituel, mais il suffit de se pencher dans un des deux cockpit pour voir le  changement, quasiment tous les instruments ont réintégrés leur place et étant donné le stock d'instruments que nous avions, pas de place pour l'approximation, tout est rigoureusement exact et c'est tant mieux!

Le tableau de bord côté instructeur presque comme neuf !
Et côté élève, il manque encore un machmètre et un ou deux autres instruments (indicateur de pression hydraulique, chrono, compas ...), la verrière a également sa charnière de cassée, il reste à la réparer.


Comme on va le voit dans cette série d'article, c'est une semaine très propice pour les tableaux de bord des avions en particulier pour le mirage IV, l'alizé, le ms-733 et donc le fouga.

Du côté du mirage F-1, les pièces commencent à arriver en provenance directe de Chateaudun, (ailerons, nez, vérins de commande d'aérofreins). Le mirage F-1 EQ va donc être transformé petit à petit en mirage 
F-1C-200 (avec perche de ravitaillement) aux couleurs du Normandie-Niemen qui depuis quelques jours à accepté de parrainer l'appareil !

Le nouveau nez du mirage F-1


Le mirage IV, circuits électriques opérationnels, phares de ravitaillement et d’atterrissage aussi, feux de navigation opérationnels, le gros morceau actuel c'est les cockpit et d'après ce que j'ai vu ça va être beau malgré le manque d'instruments d'origine.

Le phare de ravitaillement
Et celui d’atterrissage.


Le cockpit, le tableau de bord n'est pas encore remonté, mais les deux banquettes latérales sont presque complètes, on n'a pas réussi à trouver de manette des gazs, une de fouga ou de jaguar viendra surement à la place.


Le Ms-733 ne ressemble plus à une baignoire, il a récupéré son stabilisateur et sa dérive et on lui remonte aussi son cockpit, le tronçon central de l'aile a aussi été remontée, on est sur la bonne voie.


Le caisson d'aile remonté, il intègre déjà les trains d'atterrissage.
Le stabilisateur et la dérive aussi



Le nord 262 a été débâche (je ne sais pas si on peut considérer ça comme une bonne nouvelle) mais en tout cas on peut prendre plus facilement des photos de lui. Un radar ORB 32 de nord 262 a été récupéré et à Chateaudun  et d'après une étiquette qui était dessus, il appartenait au nord 262 C/N 76 c'est à dire un des nord 262 AEN de l'armée de l'air.




Le ORB 32 du nord 262 AEN c/n 76, le même que celui du nord 262 c/n 60 

Avec sa plaque d'origine, il a été monté en en juin 1985, il y a donc 27 ans.


Enfin, le mirage III R a été mis sur chandelles et a été complètement nettoyé, il reste du travail mais c'est beaucoup mieux qu'à l'origine.


Les trappes du nez ont été remontées, l'appareil a retrouvé sa silhouette.


Voilà pour aujourd'hui, mais j'ai encore plein de choses à vous montrer les prochaines fois !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire